Accueil Constitution et objectifs

Constitution et objectifs de la Ligue

La Ligue des Propriétaires de Montréal a été incorporée par lettres patentes du Québec le 20 janvier 1921 sous la partie 3, donc une corporation sans but lucratif. D’après sa charte originale de 1921, ses objectifs et pouvoirs se résument comme suit  :

Promouvoir et protéger les intérêts des propriétaires de biens fonds immobiliers,
Étudier les meilleurs moyens de mettre en valeur les propriétés immobilières,

Étudier les meilleurs plans de construction,

Étudier les meilleurs plans d’amélioration et d’embellissement,

Étudier les plans des boulevards et parcs,

Étudier les règlements de taxation,

Étudier les projets de lois et règlements,

Étudier la représentation des propriétaires dans diverses charges publiques,

Donner des conférences pour instruire les propriétaires,

Acquérir des propriétés immobilières,

Étudier les modes d’assurance.

Originalement, les pouvoirs de la Ligue se limitaient au District de Montréal, d'ou son nom officiel de Ligue des propriétaires de Montréal. Par lettres patentes supplémentaires, la restriction de territoire a été enlevée et un nom anglais a été ajouté, Property Owner's League of Montreal.

Selon ses objectifs et ses pouvoirs d'origine dans sa charte, on voit bien que plusieurs préoccupations étaient visées.

La qualité de la construction et de l'environnement devaient être étudiés, des grands projets municipaux ont été crées, des municipalités plus vivables ont été construites; afin de mieux couvrir l'ensemble des améliorations, il fallait établir des institutions qui sont devenues les pouvoirs municipaux. Les membres et directeurs de la Ligue ont été très actifs au niveau municipal, ayant même la responsabilité de nommer les conseillers municipaux dans une des 3 classes de conseillers de la Ville de Montréal.

La taxation municipale et les lois et reglements municipaux se devaient aussi d'être bien équilibrés.

La sécurité financière des propriétaires en regard des sinistres était préoccupante, les possibilités de partage des pertes au cas d'incendie ou d'autres sinistres étaient très limitées et les premières institutions étaient alors des coopératives mutuelles d'assurance. Ce n'est que plus tard que l'apparition de grandes sociétés d'assurance est venu progressivement apporter la sécurité nécessaire.

Les années ont changé beaucoup de choses en taxation municipale: on a redéfini le pouvoir des municipalités et des gouvernements, alors qu'autrefois le vote municipal n'était accordé qu'aux propriétaires payeurs de taxes, et même au pro-rata du montant des taxes payées, on a redéfini les relations propriétaire-locataire en accordant des droits aux locataires et des responsabilités aux propriétaires, la Régie du logement a été crée, et les problèmes d'interprétation des lois sont devenus plus nombreux. En conséquence, les fonctions et les possibilités d’action de La Ligue des Propriétaires ont du s’adapter, et les coûts d’opération s’ajuster.

La Ligue et ses représentants ont participé à de nombreuses commissions parlementaires, des groupes de membres se sont présenté en délégation à Québec, des représentants et des groupes sont intervenus à de nombreuses occasions auprès de la Régie du logement et du ministère responsable, près de 40 manifestations publiques ont été entreprises par la Ligue pour modifier les orientations des autorités municipales de Montréal, Verdun, Ville Saint-Laurent, et d’autres.

La Ligue continuera à respecter sa mission originale dans ce nouveau monde, et vous êtes invités à vous joindre à nous.